APT Basilicata

APT Basilicata

Basilicata turistica

Artisanat

Pour tout renseignement

Camera di Commercio, Industrie e Artigianato
(Chambre du commerce, de l'industrie et de l'artisanat)

Potenza
Corso 18 Agosto, 34 - 85100 - Tél. : 09717412111

Matera
Via Lucana, 82 - 75100 - Tél. : 0835/2471 - Télécopie : 330614

En Basilicate, l'artisanat naît de la culture paysanne et même dans ses expressions les plus modernes, il en garde les caractères fondamentaux. Les objets de la tradition artisanale lucanienne, outre satisfaire un sens esthétique inné, sont avant tout destinés aux exigences quotidiennes. A L'exception des métaux, les matériaux utilisés sont toujours ceux que la nature du lieu met à la disposition de l'artisan : bois, argile, tuf, carton-pâte, fibres textiles, paille et osier. Les bois les plus couramment utilisés sont le châtaignier, le chêne, le hêtre, le sapin, le cerisier et le poirier. Les objets naissent d'un patient travail effectué au couteau et représentent principalement des sujets de la vie pastorale ou des personnages historiques. Les manches des louches, des grandes fourchettes, des cannes, etc. représentent des personnages en costumes traditionnels, des femmes, des bandits barbus, des carabiniers du siècle passé et des animaux. En bois toujours, les ustensiles pour les pâtes et le pain, les petits tonneaux pour l'eau et pour le vin, les planches à découper le fromage ou la charcuterie, les boîtes, les assiettes et les mortiers. A Matera, en particulier, où l'art de l'ébénisterie est en pleine reprise, les ateliers se spécialisent dans la production et la restauration du mobilier marqueté. On travaille également le bois à Avigliano, Pietrapertosa, San Giorgio Lucano, Stigliano, Francavilla in Sinni, Terranova di Pollino et Viggianello. Parmi ces centres spécialisés dans l'artisanat du bois, Forenza mérite d'être citée à part pour le travail de ses habiles artisans qui réalisent un mobilier rustique dont les encastrements et les charnières s'affichent. L'argile, dont la région est particulièrement riche, permet la production de faïences, de porcelaines et de céramiques d'excellente qualité. Assiettes, verres, « cucumi », jarres, cruches, mais aussi pots à épices et chandeliers proviennent des ateliers de Grottole, Policoro, Melfi, Venosa, Rionero in Vulture, Matera (assiettes historiées, crèches en terre cuite peintes à la main, petits sifflets appelés « cucu »). A Matera toujours, le travail du carton-pâte et du tuf enrichit le panorama artisanal lucanien : véritables œuvres d'art, les crèches en carton-pâte reproduisent la Nativité dans les ruelles des Sassi ; de même, le char triomphal de la « Bruna », utilisé le 2 juillet pour la fête, est entièrement réalisé en carton-pâte sur une structure en bois. Quant au tuf, il est employé dans la construction de petites tables, de cheminées, de lampes et de compléments de décoration. Maratea, Francavilla in Sinni, Accettura, Ruoti, Avigliano et Venosa sont spécialisées dans la vannerie : paniers, « spase » pour faire sécher les pâtes faites à la main, plateaux de joncs très fins et liés pour recevoir la « ricotta » ou autres fromages, etc. Enfin, à Spinoso, Abriola et Francavilla in Sinni, les chaises sont empaillées de mains de maître. La grande disponibilité de laine de mouton a favorisé le développement du tissage artisanal des tapis. Il existe deux techniques de fabrication : la technique des nœuds, employée à Avigliano, et la technique dite du « kilim », utilisée à Savoia di Lucania. C'est également à Avigliano que sont tissés les célèbres costumes traditionnels, tout comme dans les communautés albanaises du Pollino : San Paolo Albanese, San Costantino Albanese et Cersosimo, où l'on travaille aujourd'hui encore avec des instruments anciens. Une petite curiosité : la commune de Avigliano a confectionné et offert un de ses costumes à la reine d'Angleterre. En outre, les femmes de la région exécutent encore de la broderie et de belles dentelles. Enfin, le travail du métal est encore très répandu à Corleto Perticara, Rapone, Rivello, Avigliano, Sasso di Castalda, Potenza et Matera, où l'on fait surtout des outils de cheminées et des grilles. A Stigliano, on produit des clochettes patinées en laiton et émaillées, destinées aux vaches. A Trecchina et à Cancellara, on travaille le fer-blanc pour les ustensiles de cuisine ; quant au cuivre, il est travaillé à Rivello, Potenza, Tricarico et Sant'Angelo Le Fratte. A Matera, il existe un orfèvre qui fabrique des bijoux en or, à la demande du client, en utilisant les techniques anciennes et modernes. Pour conclure, les passionnés d'instruments de musique iront à Viggiano, où leur seront révélés les secrets de la harpe diatonique, un instrument très antique, et à San Paolo Albanese, où l'on fabrique les typiques cornemuses.


Recherche